Appui à la sécurité alimentaire et à la production de café bio

Région :                             Département du Cauca, Colombie

Axes :                                 Accès aux ressources, accès aux
                                            marchés

Partenaire local :               Association kwe ' sx uma kiwe Peykajn
                                            Mjinxisa Fondo Páez          

Durée du projet :               2 ans

Date de lancement :          2016

Budget total :                     63 000 €

Partenaires financiers :    Air France et ressources locales

 

LE CONTEXTE

Le département du Cauca, dans la zone andine du sud-ouest de la Colombie, a été l’une des zones les plus importantes du conflit armé. C’est dans ce contexte qu’est née, il y a plus de 25 ans, l’association kwe´sx uma kiwe Peykajn Mjinxisa Fondo Páez (ou Fondo Páez), une organisation associant plus de 500 familles de petits producteurs issues du peuple indien Nasa. Après plusieurs années de travail de défense de leur territoire et de récupération de leurs savoirs ancestraux, l’association a su développer une filière de commerce équitable et biologique d’un café de qualité exporté en France et au Canada, permettant ainsi aux familles membres de compter sur un revenu fixe. Malgré le chemin parcouru, le travail accompli est aujourd’hui menacé par les effets du changement climatique.

L’ACTION

Ce projet, développé à partir de 2016, vise à l’amélioration de la production de café et des cultures vivrières à travers une meilleure application de pratiques agroécologiques permettant d’atténuer les effets du changement climatique. Pour y parvenir, le projet renforce les connaissances de 29 membres du Fondo Páez.  Ces membres, à leur tour, fournissent assistance technique aux familles paysannes pour assurer la meilleure production possible, en qualité et quantité, de ressources vivrières de maïs, de haricot rouge et de café destiné à l’exportation. Une série de formations, d’échanges d’expériences et des moyens adaptés pour l’accompagnement sont ainsi mis en place, ceci avec une attention particulière portée sur l’implication des jeunes et des femmes.

LE PROJET VA PERMETTRE DE

- mieux faire face aux conséquences du changement climatique pour les producteurs

- améliorer la production de café et les cultures vivrières

LES INDICATEURS CLEFS ET IMPACTS

  • 50 familles seront formées à la production, la sélection et la conservation de semences de variétés originelles
  • 29 chargés de production seont formés

Crédit photos : Carolina NAVAS et Acting for Life