La transhumance du bétail

débattue en Côte d’Ivoire

 

        

 

A l’initiative de l’ONG Acting For Life et de l’ambassade de France en Côte d’Ivoire,  l’Institut Français d’Abidjan a récemment accueilli une conférence sur l’agropastoralisme.

Les intervenants de grande qualité ont pu mettre en avant les liens étroits entre pays sahéliens et pays côtiers à travers cette filière bétail viande, exemple emblématique d’intégration régionale, caractérisés par les inévitables déplacements saisonniers des transhumants dû aux aléas climatiques. La contribution économique de ces différents acteurs des pays sahéliens et côtiers d’Afrique de l’Ouest a été illustrée à travers les expériences des différents représentants des organisations agropastorales de la sous-région : Côte d’Ivoire, Mali, Burkina Faso et Sénégal.

A la suite de cette conférence, un vernissage de l’exposition photographique « Transhumance : Mobilité à risque » en présence du photographe, Gilles Coulon, a permis de découvrir les éleveurs transhumants lors de la descente et de la remontée de leur parcours au Burkina Faso et au Togo. La beauté et la qualité du travail rendu révèlent, malgré leur ténacité, l’extrême fragilité des pasteurs et agropasteurs et la dureté d’une activité indispensable à l’économie de toute une région.

Cette conférence et cette exposition photographique illustrent le travail entrepris depuis 2015 par Acting for Life et ses partenaires locaux sur un projet d’appui à la mobilité du bétail dans 5 pays du Sahel soutenu par la coopération britannique dans le cadre du BRACED (UK-AID, DFID), par l’Union Européenne, l’Agence Française de Développement, Air France et les fondations Caritas et AnBer.

Découvrir les photos de cette conférence   cliquez ici >>>